Le psoriasis au delà de la peau

Évaluer cet élément
(9 Votes)

Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques
L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) par la voix de sa présidente, le Dr Khadija Moussayer, spécialiste en médecine interne et en gériatrie, s’associe à la journée mondiale du psoriasis  du 29 octobre.
Cette maladie affecte 2 à 3 % de la population, soit plus de 130 millions de personnes dans le monde, et certainement autour de 600 000 au Maroc. Elle débute chez l’enfant et l’adolescent dans plus de 30 %  des cas et revêt une forme sévère dans environ 20 %  de la totalité des personnes touchées.


C’est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui dans la forme typique  se  manifeste sous forme d'épaisses plaques  qui desquament (se détachant sous formes d’écailles).  Plus rarement, sous l’aspect de pustules blanches ou de gouttes. Les plaques peuvent  apparaitre à différents endroits du corps, mais le plus souvent sur les genoux, les coudes et le cuir chevelu. Il existe une forme particulière qui atteint les plis de la peau. L’étendue des plaques varie considérablement d’une personne à l’autre, faibles et localisées chez les uns, très étendues chez d’autres. Elles provoquent deux fois sur trois des démangeaisons et parfois des douleurs. Tous ses signes sont liés à un renouvellement trop ¬rapide  des cellules cutanées, en trois ou quatre jours au lieu de trois semaines normalement.


Le psoriasis est plus qu'une simple maladie non contagieuse de peau : elle a des répercussions importantes sur la vie sociale de beaucoup de malades qui, affectés par leur apparence, souffrent de stress, de perte d’estime de soi et même de dépression. La gestion du regard des autres est aussi souvent très difficile. D’où l’importance pour les médecins soignants - généralistes, dermatologues ou encore internistes et rhumatologues dans les cas de pathologies associées au psoriasis - de bien prendre en charge ce mal-être de montrer que des solutions existent pour en réduire les conséquences inesthétiques.


Les causes de cette affection ne sont pas encore élucidées. Elle apparaît maintenant comme une maladie auto-immune, c'est-à-dire une maladie où le système immunitaire chargé normalement de nous défendre  contre les bactéries, virus, cancers… se dérègle et attaque notre propre organisme. Divers autres facteurs vont favoriser la survenue du psoriasis tels une prédisposition familiale et donc génétique dans un tiers des cas, des infections surtout chez l’enfant, un stress physique ou psychique, la prise de certains médicaments ou encore le tabac.
On le rencontre aussi plus fréquemment chez les sujets présentant une obésité, un diabète et/ou  une hypertension.  Une  étude norvégienne, publiée cette année  et menée pendant 30 ans sur près de 70 000 individus, a d’ailleurs confirmé que le mode de vie plus sédentaire des sociétés modernes est en cause dans la progression constatée du psoriasis : les résultats ont indiqué en effet que les patients atteints avaient un poids plus élevé, une activité physique moindre et un tabagisme plus important que le reste de la population.


Le psoriasis évolue selon les sujets par des poussées assez imprévisibles, de  3 à 4 mois généralement  et qui disparaissent  pendant plusieurs mois ou années pour ensuite revenir souvent malheureusement. Des rémissions se produisent assez  habituellement en été  sous l'effet bénéfique des rayons ultraviolets.


La maladie s’associe dans moins de 10 % des cas à des atteintes articulaires (rhumatisme psoriasique ou polyarthrite) et se complique parfois d’autres maladies auto-immunes (maladie cœliaque, maladie de Crohn…)


Si on ne peut encore guérir de cette affection, il existe des traitements efficaces pour soulager les souffrances de la majorité des malades.  On peut en citer: des crèmes,  à base de corticoïdes, ou de dérivés de la vitamine D, et  pour les atteintes plus fortes des médicaments par voie orale (des dérivés de la vitamine A et des  immunosuppresseurs), des séances d’ultra-violets.
Enfin, pour les cas sévères et persistants, une avancée importante a été réalisée avec la mise au point de traitements biologiques  ciblés, les biothérapies, qui permettent maintenant de maîtriser la maladie et de restaurer une qualité de vie normale. Leur coût, onéreux, ne les rend encore pas toujours  accessible à l’ensemble des malades au Maroc.

Contact :

DR Khadija Moussayer,  présidente d’AMMAIS
Tél : 05 22 86 23 63  GSM : 06 63 21 89 49
Mail : moussayerkhadija @ gmail.com

Dr Moussayer Khadija

Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie
Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)
Vice-présidente de l’association marocaine des intolérants et allergiques au gluten (AMIAG)
Secrétaire générale de l'association  des médecins internistes du grand Casablanca (AMICA).

banner

EN CONTENU

  • 1
  • 2
  • 3

Implantation d’un cœur artificiel total…

Implantation  d’un cœur artificiel total : le patient se porte bien après 60 jours de la greffe.

C'est une première mondiale, qui était attendue depuis ...

Read more

Mise au point : diagnostic et prise en c…

Mise au point : diagnostic et prise en charge actuelle des brûlures   oculaires

Les brûlures oculaires sont des lésions d’un ou de plus...

Read more

La sarcoïdose : Une maladie qu’on peut c…

La sarcoïdose : Une maladie qu’on peut confondre avec la tuberculose

La sarcoïdose, appelée aussi maladie de Besnier- Boeck-...

Read more

Le lupus Une maladie auto-immune fémini…

Le lupus  Une maladie auto-immune féminine

L’association marocaine des maladies auto-immunes et sy...

Read more

Le diabète de type 1 : une maladie auto-…

Le diabète de type 1 : une maladie auto-immune en perpétuelle progression

 Le  diabète comporte  deux formes : le diabète de type...

Read more

Le psoriasis au delà de la peau

Le psoriasis au delà de la peau

Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Syst...

Read more

Un nez artificiel capable de détecter le…

Un nez artificiel capable de détecter les septicémies

Des chercheurs de l’Université de Kaohsiung (Taïwan)  o...

Read more

Cancer: Essai clinique de vaccin contre …

Cancer: Essai clinique de vaccin contre le mélanome

Des chercheurs américains du Wyss Institute à l'Univers...

Read more

La e-cigarette , moins dangereuse pour l…

La e-cigarette , moins dangereuse pour le cœur

Selon une étude présentée samedi au Congrès européen de...

Read more

Nouvel espoir pour la lutte contre le ca…

Nouvel espoir pour la lutte contre le cancer de l'ovaire

Une étude dirigée par le Dr Karen Lu au Texas a été pub...

Read more

De « mini-cerveaux » créés en laboratoir…

De « mini-cerveaux » créés en laboratoire à partir de cellules souches

Des chercheurs de l'Institute of Molecular Biology (IMB...

Read more

Contrôler les mouvements d'un autre par …

Contrôler les mouvements d'un autre par la pensée, c'est désormais possible

Une expérience a permis de relier les cerveaux de deux ...

Read more