santé 24

NEZ BOUCHÉ

Évaluer cet élément
(0 Votes)

On entend par obstruction nasale un « nez bouché ».

L'obstruction peut porter sur un ou deux côtés. L'obstruction nasale, motif très fréquent de consultation, peut révéler de nombreuses maladies ou affections.

 

Le nez ne peut pas être considéré comme un simple conduit guidant l'air de l'extérieur vers les poumons. Sa structure est complexe puisqu'elle met en jeu onze os différents, des cartilages et plusieurs paires de muscles.

Il est constitué de trois parties : le nez mobile (avec les narines comme portes d'entrée), le nez fixe (les fosses nasales en relation avec les multiples sinus, maxillaires et frontaux notamment) et le nez postérieur (en communication avec la gorge).

Il remplit des fonctions importantes comme le réchauffement, l'humidification et la filtration de l'air inspiré et surtout il a un rôle de défense (immunologique) en combattant les premiers microbes.

Enfin, il abrite le sens olfactif. Les causes d'une obstruction nasale sont donc très variées.

L'obstruction nasale peut être unilatérale (un seul côté) ou bilatérale (les deux côtés). Les atteintes de la muqueuse nasale (inflammation) provoquent principalement des obstructions bilatérales alors qu'une obstruction unilatérale peut être liée à une déviation de la cloison nasale, un processus tumoral ou un corps étranger.

• Les causes architecturales : Ce sont les anomalies du squelette osseux (le plus souvent une cloison nasale déviée, de naissance ou après un traumatisme), et les anomalies du « squelette mou » comprenant le cartilage (pas assez rigide) et les muscles (hypotoniques)...

• Les causes muqueuses : Il s'agit principalement d'atteintes associant rhinites et sinusites (rhino-sinusites) infectieuses ou inflammatoires. 

Les rhino-sinusites infectieuses, qu'elles soient aiguës ou chroniques, s'accompagnent de sécrétions nasales parfois purulentes. Un virus ou un microbe peuvent être en cause. Les signes présentés par le patient et l'examen de l'intérieur du nez (endoscopie) permettent de poser le diagnostic.

Les rhino-sinusites inflammatoires associent à des degrés variables l'obstruction nasale bilatérale à un écoulement du nez, des éternuements et des troubles de l'odorat. On en distingue quatre grandes causes :

- la rhinite allergique périodique est la plus connue ; elle survient au moment de la pollinisation. On l'appelle aussi rhinite saisonnière, rhume des foins ou pollinose.

- la rhinite allergique non-périodique dont les facteurs déclenchants sont divers (acariens, poussière, moisissures...).

- la rhinite non-allergique à éosinophiles ou NARES se voit surtout chez le sujet jeune et se caractérise par des symptômes importants et des éternuements matinaux. Son évolution est capricieuse. Elle doit faire rechercher un asthme et un début de polypose.

- les rhinites non-allergiques non-éosinophilies : par intolérance alimentaire (thon, fromage affiné, fraises, jaune d'œuf, tomate, chocolat, vins) ; par intolérance médicamenteuse (antibiotiques) ou à cause des effets secondaires d'un médicament (vasodilatateur), par phénomène hormonal (grossesse et hypothyroïdie) ; par des phénomènes vasomoteurs, sans cause évidente, ce sont les rhinites vasomotrices, assez fréquentes.

• Les causes tumorales :

Bien qu'elles soient rares, leur diagnostic n'est pas pour autant facile. Certains signes orientent vers une pathologie tumorale : caractère unilatéral de l'obstruction, léger saignement, douleur. Pouvant prendre l'allure d'une affection rhino-sinusienne banale, l'examen doit être minutieux et s'accompagner d'explorations complémentaires reposant sur l'imagerie médicale (endoscopie, radiographies, scanner, IRM, artériographie) et l'étude des tissus (anatomopathologie). On distingue les obstructions nasales tumorales bénignes (polypose nasale, fibrome naso-pharyngé, angiome) et les obstructions nasales tumorales malignes.

Le traitement diffère en fonction de l'origine de l'obstruction : de l'abstention thérapeutique à l'intervention chirurgicale.

Dans les obstructions d'origine architecturale :

La chirurgie est souvent le seul recours. Elle est très efficace.

Dans les obstructions d'origine muqueuse :

Le traitement est variable du fait de la grande variété des affections. Plusieurs types de médicaments peuvent être utilisés : les antibiotiques en cas d'infection, la cortisone (qu'il y ait allergie ou non), les médicaments intervenant dans la construction des vaisseaux (très rarement car l'accoutumance est inévitable). À ces médicaments, l'adjonction d'autres traitements se révèle souvent nécessaire : aérosols, cures thermales, éviction des facteurs déclenchants, chirurgie, laser, lutte contre les acariens.

Dans les obstructions d'origine tumorale :

La chirurgie est indispensable, souvent complétée d'une radiothérapie pour les tumeurs malignes.

C'est le médecin qui décide des examens à effectuer.

D'abord, il regarde l'intérieur du nez avec divers instruments (spéculum nasal, fibroscope).

Puis, l'oto-rhino-laryngologiste peut préciser le degré de l'obstruction en effectuant une rhinomanométrie, mesure du débit et des variations de pression que subit le courant aérien en traversant les cavités nasales. Elle indique notamment s'il y a une obstruction totale ou partielle. La rhinométrie acoustique, quant à elle, renseigne sur les rétrécissements susceptibles d'induire une obstruction.

L'exploration se poursuit avec l'imagerie médicale dont l'arsenal se compose de la radiographie, du scanner, de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) qui permettent de visualiser ce qui se passe dans le nez et les tissus avoisinants. On peut être amené parfois à effectuer une radio des artères destinée à observer (ou à traiter) les vaisseaux d'une tumeur intra-nasale (fibrome naso-pharyngien).

L'allergologue prescrira une prise de sang pour mesurer l'éosinophilie et d'autres tests particuliers dont les plus courants sont les tests allergiques cutanés et biologiques, à la recherche des allergènes.

L'anatomo-pathologiste précisera, si besoin, la nature d'une tumeur afin de déterminer sa gravité.

Source: sante.lefigaro.fr

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

banner

EN CONTENU

  • 1
  • 2
  • 3

Attention ! Le sable des plages contient…

19-08-2016 Hits:1211 Maladies Redaction - avatar Redaction

Attention ! Le sable des plages contient des bactéries dangereuses

Les mers et les rivières peuvent être saturées par des ...

Lire la suite

Faites attention ! Les calmants et les …

19-08-2016 Hits:1462 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Faites attention !  Les calmants et les antidépresseurs peuvent vous rendre obèses

Les repas gras, les sucreries et le manque d'exercice r...

Lire la suite

Le manque de sommeil affaiblit votre mém…

19-08-2016 Hits:2528 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Le manque de sommeil affaiblit votre mémoire

Beaucoup de gens souffrent d'un nombre limité d'heures ...

Lire la suite

L’environnement inapproprié de votre tra…

16-08-2016 Hits:1058 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

L’environnement inapproprié de votre travail menace votre vision et votre cou !

La commission allemande pour la sécurité et la santé au...

Lire la suite

Les causes d’un échec d’une perte de poi…

15-08-2016 Hits:2803 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Les causes d’un échec d’une perte de poids

Plan alimentaire inadéquat Lorsqu’un régime est trop p...

Lire la suite

Comment rattraper les excès alimentaires…

04-08-2016 Hits:1636 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Comment rattraper les excès alimentaires avec une journée Détox ?

Si vos repas d’une journée ont été trop gras, et/ou tro...

Lire la suite

7 aliments riches en glucides mais bons …

30-06-2016 Hits:1578 Nutrition Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

7 aliments riches en glucides mais bons pour la santé

Les glucides ont été injustement reprochés pour avoir c...

Lire la suite

Place du lait chez les 0-3 ans

07-12-2015 Hits:1901 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Place du lait chez les 0-3 ans

Comment conseiller les mères sur la consommation de lai...

Lire la suite

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de …

07-12-2015 Hits:3247 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de l'eau juste après votre réveil

Boire de l'eau la première chose le matin est une routi...

Lire la suite

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagis…

07-12-2015 Hits:2399 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagisme !

Savez-vous comment réagit le corps humain d’un fumeur à...

Lire la suite

« It’s not toolate » à l’occasion de la …

23-11-2015 Hits:2104 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

« It’s not toolate » à l’occasion de la journée mondiale contre  la BPCO

La bronchopneumopathie obstructive chronique(la BPCO), ...

Lire la suite

Bronchopneumopathie chronique obstructi…

17-11-2015 Hits:2391 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

 Bronchopneumopathie chronique obstructive :   maladie méconnue et sous diagnostiquée

La BPCO est une maladie respiratoire caractérisée par u...

Lire la suite

les plus populaires

LES BLOGS DE SANTE 24

  • Pourquoi les hommes trompent-ils leur fe

    Ecrit par Bernard Corbel

    +
  • La Promotion en Entreprise

    Ecrit par Chouaib Mohamed

    +
  • Manger moins salé, pour sa santé

    Ecrit par Dr Karim OUALI

    +