santé 24

Alopécie : Chute de cheveux

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Que ça soit chez l’homme ou chez  la femme, les cheveux représentent un organe sacré, un signe de beauté et un moyen de séduction et d’attirance sociale. Cependant ces mêmes cheveux peuvent être à l’origine de plusieurs complexes pouvant engendrer des difficultés majeurs aussi bien sociaux que professionnels. Un bon équilibre psychologique, une bonne alimentation, un entretien soigneux sont les secrets d’une bonne chevelure en dehors de toute pathologie sous jacente.

 La chute des cheveux, dite aussi alopécie, est une cause de consultation fréquente en dermatologie chez les deux sexes. Elle est plus prise au sérieux par les femmes que par les hommes. Les causes sont multiples et différentes. Cette alopécie peut être de cause génétique, hormonale, carentielle, médicamenteuse, sénile… nous traiterons ici les chutes de cheveux diffuses. Les chutes circonscrites telles que les pelades feront l’objet d’un autre article.

Croissance du cheveu :

La croissance du cheveu se fait entre 2 et 7 ans, elle passe obligatoirement par trois stades différents durant lesquels le poil acquit sa maturité: 

La phase anagène : est la phase de croissance. Elle dure entre deux et sept ans.  Environ 90% des cheveux du corps sont à ce stade, 

La phase catagène : elle constitue la phase de repos du cheveu, elle dure de deux à trois semaines. Environ 10% des poils sont à ce stade de l’évolution, et enfin 

La phase télogène qui correspond à la chute du cheveu. 

Chaque personne possède une moyenne de 100.000 cheveux. Il faut compter une moyenne de 50 à 100 cheveux qui tombent par jour en dehors de toute circonstance pathologique. Ce nombre peut augmenter à 175 durant les changements de saisons et 200 cheveux lors des douches. Il s’agit de cheveux ayant fini les différentes phases de la croissance capillaire.

Quelles sont les causes d’une chute anormale des cheveux ?

Elles sont nombreuses, nous ne citerons que les plus fréquentes :

Chute saisonnière ou occasionnelle : entre les saisons les cheveux tombent. L’hypothèse du retentissement hormonal qui serait en rapport avec la luminosité est avancée sans toutefois la confirmer. Lors de la grossesse les cheveux ne tombent habituellement pas, ils sont maintenus artificiellement dans leurs bulbes, peut être après mise au repos des glandes secrétant les androgènes (hormones masculins). Ceci peut expliquer la chute brutale que beaucoup de femmes rapportent durant l’allaitement, qui serait du à la reprise de l’activité de glandulaire et à la chute des cheveux qui auraient du chuter normalement lors de la grossesse 

Alopécie génétique : appelée aussi calvitie commune ou alopécie androgéno-génétique. Elle serait la cause de plus de 75% des chutes de cheveux. Elle est héréditaire, permanente et difficile à prendre en charge. Les cheveux initiaux se perdent progressivement dans la partie antérieure du crane pour être remplacés au fur et à mesure par un duvet (cheveux fins, pales, fragiles). Elle est due surtout aux hormones masculines (androgènes). Cette forme n’est pas l’apanage de l’homme seul, les femmes aussi peuvent en être atteintes en cas de troubles hormonaux et surtout après la ménopause. Dans ce cas la cause pourrait être un excès d’androgènes (hormones masculines) chez la femme ou bien une hyperactivation des récepteurs hormonaux au niveau de la peau, elle pourra être associée à un hirsutisme (poils sur visage) une acné et une peau grasse. Dans ce cas d’alopécie nous retrouvons presque constamment le caractère héréditaire. Le gène responsable a été localisé récemment sur le chromosome X ce qui incrimine la transmission maternelle de l’alopécie. Le traitement dans ce cas est le plus souvent décevant vu le caractère hormonal et héréditaire de la chute des cheveux. Les molécules chimiques à base de fortifiants et de complexes vitaminiques stimulateurs de la croissance du poil jouent un rôle dans l’amélioration de la chute et dans la restitution de la qualité du cheveu, le traitement reste cependant suspensif avec une reprise de la chute dés l’arrêt du traitement. Dans les formes les plus avancées on peut faire appel à des injections localisées de vitamines sur le cuir chevelu (mésothérapie) voire à une greffe de cheveux.  

Alopécie de traction : elle est le plus souvent secondaire à une tension exagérée des cheveux lors du coiffage, après la réalisation des tresses trop serrées ou de queues de cheval. Elle se localise dans les parties frontale et occipitale (antérieures) du cuir chevelu se voit fréquemment chez les femmes africaines. Le traitement fait appel à l’arrêt de la traction ce qui favorise la reprise de la repousse des cheveux. 

Alopécie carentielle : se voit souvent chez la femme, les cheveux deviennent rares, cassants et fragiles, elle est souvent associée à une fragilité des ongles qui, eux aussi, deviennent fragiles et striés. Dans ce cas des signes d’anémie sont le plus souvent retrouvés témoignant d’un déficit aigu en fer. Ces alopécies accompagnent le plus souvent les régimes amaigrissants (anorexie mentale) ou bien des épisodes hémorragiques. Un examen général s’impose pour rechercher une cause à cette anémie qui est due le plus souvent à des menstruations fréquentes, des fois des hémorroïdes ou un saignement digestif. Le traitement fait appel en premier à une correction de l’anémie avec une reprise d’une alimentation normale et équilibrée, qui, à elles seules, peuvent favoriser la correction de la chute des cheveux. Dans le cas échéant un traitement antichute pourra être associé. 

D’autres causes des alopécies sont à signaler : secondaires aux chimiothérapies anticancéreuses, certaines maladies de système peuvent en être la cause ainsi que certaines maladies génétiques dites génodermatoses qui restent relativement rares.

Conseils pratiques :

En plus du traitement de la chute et de ses causes, certaines règles d’hygiène sont à observer pour maintenir l’effet du traitement et/ou d’éventuelles récidives : 

 

  • Observer une bonne hygiène alimentaire : aliments riches en vitamines, en sélénium et en fer
  • Se peigner les cheveux quotidiennement ce qui permet de bien les oxygéner, de masser le cuir chevelu permettant sa bonne irrigation sanguine, mais surtout d’éliminer au fur et à mesure les cheveux qui tombent naturellement.
  • Pour les femmes qui couvrent leurs cheveux, elles doivent choisir du tissu de bonne qualité permettant une bonne oxygénation du cuir chevelu
  • Eviter les teintures « bon marché » riches en formol et en acétone
  • Certains soins capillaires altèrent les cheveux : brushings rapprochés et répétés…   

 

 

  

 

 

Dernière modification le dimanche, 26 octobre 2014 20:54
Dr Mounir Sbai

Dermatologue

Complexe commercial Al Manal. Entrée E. Elmenzeh Rabat

Tél:0537280466

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

banner

EN CONTENU

  • 1
  • 2
  • 3

Attention ! Le sable des plages contient…

19-08-2016 Hits:1207 Maladies Redaction - avatar Redaction

Attention ! Le sable des plages contient des bactéries dangereuses

Les mers et les rivières peuvent être saturées par des ...

Lire la suite

Faites attention ! Les calmants et les …

19-08-2016 Hits:1456 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Faites attention !  Les calmants et les antidépresseurs peuvent vous rendre obèses

Les repas gras, les sucreries et le manque d'exercice r...

Lire la suite

Le manque de sommeil affaiblit votre mém…

19-08-2016 Hits:2523 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Le manque de sommeil affaiblit votre mémoire

Beaucoup de gens souffrent d'un nombre limité d'heures ...

Lire la suite

L’environnement inapproprié de votre tra…

16-08-2016 Hits:1055 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

L’environnement inapproprié de votre travail menace votre vision et votre cou !

La commission allemande pour la sécurité et la santé au...

Lire la suite

Les causes d’un échec d’une perte de poi…

15-08-2016 Hits:2796 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Les causes d’un échec d’une perte de poids

Plan alimentaire inadéquat Lorsqu’un régime est trop p...

Lire la suite

Comment rattraper les excès alimentaires…

04-08-2016 Hits:1632 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Comment rattraper les excès alimentaires avec une journée Détox ?

Si vos repas d’une journée ont été trop gras, et/ou tro...

Lire la suite

7 aliments riches en glucides mais bons …

30-06-2016 Hits:1574 Nutrition Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

7 aliments riches en glucides mais bons pour la santé

Les glucides ont été injustement reprochés pour avoir c...

Lire la suite

Place du lait chez les 0-3 ans

07-12-2015 Hits:1899 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Place du lait chez les 0-3 ans

Comment conseiller les mères sur la consommation de lai...

Lire la suite

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de …

07-12-2015 Hits:3245 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de l'eau juste après votre réveil

Boire de l'eau la première chose le matin est une routi...

Lire la suite

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagis…

07-12-2015 Hits:2398 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagisme !

Savez-vous comment réagit le corps humain d’un fumeur à...

Lire la suite

« It’s not toolate » à l’occasion de la …

23-11-2015 Hits:2098 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

« It’s not toolate » à l’occasion de la journée mondiale contre  la BPCO

La bronchopneumopathie obstructive chronique(la BPCO), ...

Lire la suite

Bronchopneumopathie chronique obstructi…

17-11-2015 Hits:2387 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

 Bronchopneumopathie chronique obstructive :   maladie méconnue et sous diagnostiquée

La BPCO est une maladie respiratoire caractérisée par u...

Lire la suite

les plus populaires

LES BLOGS DE SANTE 24

  • Pourquoi les hommes trompent-ils leur fe

    Ecrit par Bernard Corbel

    +
  • La Promotion en Entreprise

    Ecrit par Chouaib Mohamed

    +
  • Manger moins salé, pour sa santé

    Ecrit par Dr Karim OUALI

    +