santé 24

Réflexologie?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

On  s'aventure hors des sentiers de la science occidentale et partions en exploration  de la médecine chinoise.

Notre guide sera David Tran, qui pratique la réflexologie, une technique qui considère la voûte plantaire comme une télécommande pour agir sur le reste du corps... Communément pratiquée en Chine, elle est considérée par les médecins occidentaux comme, au mieux, une technique de massage.

 

Laissant à d'autres générations le soin de rapprocher ces pratiques ancestrales de réalités physiologiques, David Tran évoque son art comme une évidence. Le doute n'est pas de mise dans les médecines traditionnelles. Il faut y croire... La méthode scientifique n'a d'ailleurs guère de prises pour un débat.

 

Bien sûr, Futura-Sciences ne cautionne en rien les affirmations sur les flux d'énergie ou les cinq éléments fondamentaux de l'univers. On peut s'y intéresser, même avec les yeux du scientifique, quand la réflexologie, comme le reste de la médecine chinoise, affirme l'importance du psychisme dans l'évolution d'une maladie. Les médecins occidentaux constatent eux aussi l'effet du moral et des convictions d'un patient. Ils préfèrent parler d'effet placebo, par exemple. Des réalités sous-jacentes sont peut-être encore à découvrir...

 

David Tran nous donne sa vision de la réflexologie.

 

Qu'est-ce que la réflexologie ?

 

La réflexologie est une médecine traditionnelle chinoise. Elle revendique cinq mille ans  d’existence. Les Chinois ont toujours considéré que le pied était à la fois sentinelle et porte-parole de la santé physique et mentale.

 

L’étymologie du mot « pied » en chinois signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

 

Les Chinois ont toujours accordé une place prépondérante à cette partie du corps bien souvent ignorée en Occident. Dans certains temples en Chine, on honore encore le culte du pied de Bouddha. On raconte que Bouddha a mesuré l’Univers en faisant sept pas dans chacune des directions de l’Espace, de la Terre, du Ciel et du Monde Intermédiaire

.

Réflexologie palmaire

Autrefois, dans les grandes familles chinoises, l’homme pouvait avoir plusieurs concubines. Le soir, la jeune femme choisie recevait un privilège exclusif : une séance de massage des pieds. Un professionnel, en général le médecin de famille, stimulait ainsi son tonus sexuel.Cette pratique constituait une étape indispensable aux préliminaires amoureux.

 

Vers 1644, l’invasion des Mandchous, que les Chinois n’estimaient guère, a mis un terme à cette coutume. Un autre usage vit le jour, le « Kien Lien », qui devint obligatoire pour les filles dès l’âge de douze ans : les jeunes filles qui désiraient entrer dans une famille bourgeoise en tant que concubine ou épouse officielle avaient des chances d’être choisies si leurs pieds ne mesuraient que dix centimètres.

Fillettes chinoises aux pieds bandés prise vers 1900

 

On mit au point la technique dite du « Kien Lien » qui signifie « Lotus d’Or ». Avec une bande de tissu blanc, on rapprochait les quatre petits orteils le plus possible du talon en pliant la plante du pied en deux. Ce bandage était porté pendant deux ou trois ans. La douleur était insupportable pendant les six premiers mois. Elle diminuait progressivement jusqu’à la perte complète de toute sensibilité. Cette technique maintenait sous une continuelle tension les zones des systèmes génitaux situées au niveau du talon, c’était une sorte de réflexologie plantaire mal appliquée, soumise au bon vouloir d’un maître qui tenait à sa disposition un corps enfermé, toujours prêt à répondre à ses désirs et à assurer la fécondation souhaitée.

 

En Chine, le pied est considéré comme la racine de l’arbre. Quand la racine n’absorbe plus l’eau de la terre, l’arbre meurt. Quand une partie du corps fonctionne mal, l’énergie vitale est entravée, elle ne parvient plus à circuler dans l’organe malade. Elle retourne vers le pied. Au niveau de la plante, on trouve alors un point sensible. Cette sensibilité signale la déficience de l’organe correspondant.

 

Le réflexologue expérimenté sent sous ses doigts une enflure, des grains de sable, des cristaux : ce sont les toxines. Celles-ci bloquent l’influx nerveux et l’énergie vitale.

 

Le thérapeute intervient alors en utilisant différentes techniques de pression et de stimulation sur ces points sensibles qu’on appelle « points réflexes ».

 

L’accumulation de stress, une mauvaise hygiène de vie, le manque de sport, les soucis familiaux ou professionnels, une prise importante de médicaments créent un excès de tension. Le corps explose. Avant d’exploser, le corps s’exprime. Il nous parle par les pieds.

 

La réflexologie est une médecine à la fois préventive et curative. Son but est d’identifier et de soigner la cause des déficiences physiques ou psychiques, énergétiques ou fonctionnelles ; puis de rétablir le pouvoir d’autoguérison du corps. La méthode est simple à pratiquer et naturelle.

 

Tout le monde peut l’apprendre, à condition de respecter certaines règles. La première est le fondement même de cette médecine ancestrale : tout est lié dans le corps. La seconde règle est plus difficile à intégrer pour un esprit formé à la culture occidentale : le but de la réflexologie est de soigner la cause, et pas seulement les symptômes de la maladie.

 

Pour les Chinois, le pied est une partie spirituelle du corps. Toucher le pied, c’est toucher l’âme de la personne. C’est aussi une partie du corps qui garde le contact en permanence avec le sol, la Terre, l’Univers. Par le pied, le corps se recharge en énergie tellurique. Il existe un lien entre tous les organes comme il existe un lien entre physique et psychique, corps et Univers.

 

L’exercice quotidien du Sumo ( Demi-Dieu ), de plus de 130 kilos, consiste à taper chaque pied sur le tatami plus de 300 fois.

 

La médecine traditionnelle chinoise

 

En médecine orientale, le pied fait partie d’une thérapie ancestrale. Il reçoit toutes les énergies captées par les mains et les achemine par les voies énergétiques appelées « méridiens» en acupuncture. Il régule la circulation de l’énergie vers toutes les parties du corps.

 

Le pied est une sorte de télécommande. Les points réflexes sont considérés comme les touches de la télécommande. Quand un organe ou une partie du corps fonctionnent mal, l’énergie vitale est entravée. Sa circulation est gênée dans la zone concernée. Elle retourne vers le pied et se focalise sur un point de la plante des pieds qui devient sensible. Cette sensibilité ponctuelle signale la déficience de l’organe correspondant. Tout se passe comme dans une voiture dont les témoins lumineux signalent, en clignotant ou en s’allumant, telle ou telle défaillance.

 

Les points réflexes sont répartis dans tout le corps. Le pied en compte le plus grand nombre, il est donc le récepteur le plus riche, le plus sensible au massage. Il est le messager par excellence. Il exprime les maux, physiques et psychiques. Le réflexologue expérimenté les interprète. Par ses techniques de stimulation, il lui transmet le message thérapeutique.

 

Les médecins chinois ont étudié tous les phénomènes pathologiques et forgé leurs principes thérapeutiques à partir du pied. Ils ont mis au point une « zonothérapie » qui est présentée dans le Grand Livre de la médecine chinoise. Son titre en chinois, Huang Di Nei Jing, signifie « médecine interne et énergétique ».

 

La réflexologie occupe une place importante dans la vie quotidienne des Chinois. On soigne les enfants dès qu’ils commencent à marcher. La prévention est l’âme de la médecine chinoise, elle est un moyen de garder une communication permanente avec le corps. Elle est l’amie qui dit bonjour, écoute, interprète et sauvegarde la santé de votre corps.

En Chine, on rémunère les médecins pour leurs soins préventifs, quand on est en bonne santé. On ne règle pas la consultation lorsqu’on est malade. On considère que c’est une conséquence de l’incapacité du médecin qui n’a pas assuré les soins préventifs.

 

La médecine chinoise n’appréhende pas les pathologies à la manière de la médecine classique occidentale. Face à une demande de soins, la médecine classique propose de soulager immédiatement le symptôme perturbateur. La pathologie est identifiée, nommée, classée avec son registre de remèdes, chimiques ou chirurgicaux. Quelquefois, un simple remède de confort sera proposé. Ce qui apparaît comme important, c’est de donner une réponse immédiate. D’éliminer le symptôme.

 

La médecine chinoise s’efforce de situer chaque pathologie dans une histoire. Elle lui reconnaît un passé, qui peut se transformer en passif bien plus tard dans la vie du sujet. Le médecin cherche à retrouver le lien intrinsèque entre l’histoire du patient, et ce qui, en médecine chinoise, s’apparente à un cri : la maladie qui se déclare est ici perçue d’abord comme un appel de détresse.

 

Le patient nous dit qu’il a mal au rein ou au sein. Le mal avance masqué au travers d’une manifestation physique. Le médecin chinois, à ce moment d’évolution de la maladie, soigne autant par sa maîtrise des techniques thérapeutiques que par la circulation de la parole et de la confiance. Il s’agit de dés-enfouir la cause occultée du mal, de l’identifier en clair. La médecine telle que nous la concevons en Occident considère le corps de façon extrêmement morcelée, morceau par morceau. Le patient se sent souvent dépossédé de lui même.Il arrive qu’il démissionne. La médecine chinoise apprend au patient à se battre non pas contre son propre corps et sa maladie, mais pour et avec lui-même.

 

Lorsque la maladie est à un stade plus avancé, la médecine classique commence à utiliser des médicaments forts. Antibiotiques, cortisone et chimiothérapie sont déployés. Cette étape est un bras de fer entre maladie et médicaments. Face à cette lutte, la maladie peut alors choisir de s’intérioriser et de progresser en silence. Elle est bien réelle mais elle n’apparaît plus. Elle s’est enfouie dans le non-dit. Elle étouffe son cri. Elle tait toute forme d’appel au secours. Elle a sorti l’arme la plus fatale : le silence qui tue. Elle développe une armure insensible à toute action médicamenteuse. Les traitements n’arrivent plus à atteindre le mal. Le mal mûrit à l’intérieur de son bouclier. Il mûrit en douce, jusqu’à la mort.

 

La médecine classique fait appel à sa plus puissante armada. Mais la seule réponse qu’elle obtient, c’est une grande fatigue du corps. Et la maladie continue sa course silencieuse vers la mort. Le chemin fatal peut s’appeler cancer ou sclérose en plaques. Le langage qu’a choisi le corps s’est tourné vers l’intérieur, il a choisi le registre de la destruction totale.

 

À ce stade crépusculaire de l’évolution de la maladie, la médecine chinoise attend le miracle du corps. Si le corps réagit bien, tout est encore possible. L’issue dépendra de l’énergie dont dispose le sujet souffrant. L’énergie héréditaire ou ancestrale. Mais aussi l’énergie développée par l’hygiène de vie, alimentaire et environnementale. Ces facteurs pèseront de tout leur poids. Le sujet décidera-t-il de transformer sa façon de vivre ? S’il ne le fait pas, aucune médication ne peut plus lui venir en aide. L’aide décisive ne peut venir que de l’intérieur, de la volonté de survivre du sujet souffrant.

 

La maladie a sa vie propre. Elle fonctionne comme un organisme. Elle traverse tous les âges de la vie. Elle se nourrit aussi des émotions qui traversent l’être. Elle est sensible à l’environnement affectif du patient. À son mode de vie. Elle réagit et respire différemment si l’énergie intérieure et environnementale est positive.

Source: futura-science.com

Dernière modification le samedi, 06 octobre 2012 13:41

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

banner

EN CONTENU

  • 1
  • 2
  • 3

Attention ! Le sable des plages contient…

19-08-2016 Hits:1908 Maladies Redaction - avatar Redaction

Attention ! Le sable des plages contient des bactéries dangereuses

Les mers et les rivières peuvent être saturées par des ...

Lire la suite

Faites attention ! Les calmants et les …

19-08-2016 Hits:2011 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Faites attention !  Les calmants et les antidépresseurs peuvent vous rendre obèses

Les repas gras, les sucreries et le manque d'exercice r...

Lire la suite

Le manque de sommeil affaiblit votre mém…

19-08-2016 Hits:3084 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Le manque de sommeil affaiblit votre mémoire

Beaucoup de gens souffrent d'un nombre limité d'heures ...

Lire la suite

L’environnement inapproprié de votre tra…

16-08-2016 Hits:1655 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

L’environnement inapproprié de votre travail menace votre vision et votre cou !

La commission allemande pour la sécurité et la santé au...

Lire la suite

Les causes d’un échec d’une perte de poi…

15-08-2016 Hits:3325 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Les causes d’un échec d’une perte de poids

Plan alimentaire inadéquat Lorsqu’un régime est trop p...

Lire la suite

Comment rattraper les excès alimentaires…

04-08-2016 Hits:2202 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Comment rattraper les excès alimentaires avec une journée Détox ?

Si vos repas d’une journée ont été trop gras, et/ou tro...

Lire la suite

7 aliments riches en glucides mais bons …

30-06-2016 Hits:2100 Nutrition Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

7 aliments riches en glucides mais bons pour la santé

Les glucides ont été injustement reprochés pour avoir c...

Lire la suite

Place du lait chez les 0-3 ans

07-12-2015 Hits:2375 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Place du lait chez les 0-3 ans

Comment conseiller les mères sur la consommation de lai...

Lire la suite

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de …

07-12-2015 Hits:3806 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de l'eau juste après votre réveil

Boire de l'eau la première chose le matin est une routi...

Lire la suite

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagis…

07-12-2015 Hits:2935 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagisme !

Savez-vous comment réagit le corps humain d’un fumeur à...

Lire la suite

« It’s not toolate » à l’occasion de la …

23-11-2015 Hits:2624 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

« It’s not toolate » à l’occasion de la journée mondiale contre  la BPCO

La bronchopneumopathie obstructive chronique(la BPCO), ...

Lire la suite

Bronchopneumopathie chronique obstructi…

17-11-2015 Hits:2971 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

 Bronchopneumopathie chronique obstructive :   maladie méconnue et sous diagnostiquée

La BPCO est une maladie respiratoire caractérisée par u...

Lire la suite

les plus populaires

LES BLOGS DE SANTE 24

  • Pourquoi les hommes trompent-ils leur fe

    Ecrit par Bernard Corbel

    +
  • La Promotion en Entreprise

    Ecrit par Chouaib Mohamed

    +
  • Manger moins salé, pour sa santé

    Ecrit par Dr Karim OUALI

    +