santé 24

Les cours supplémentaires ou le commerce de l’échec, pourquoi ça ne marche pas ?

Évaluer cet élément
(8 Votes)

Depuis quelques années au Maroc, plusieurs formes de soutien scolaire hors école se sont développées : coaching scolaire, cours particuliers, individuels ou en petits groupes, etc.

Chaque parents, ne serait-ce qu’une fois dans leur parcours d’éducateurs, se sont posés la question sur la nécessité ou non d’avoir recours au cours supplémentaires pour leur enfant.

Le commerce de l’échec scolaire prend ses sources dans nos propres angoisses quant à cet avenir de plus en plus compétitif et mouvant.
La préoccupation pour l'école n'est pas nouvelle. L'école, passage obligé vers l'insertion sociale et professionnelle, est une étape importante dans la vie de chacun.
Ainsi, à l’approche des examens ou juste après la remise des bulletins trimestriels, les pubs et flyers faisant l’éloge de l’aide scolaire extérieure, foisonnent devant les portes des écoles.

Pourtant, tous les psychologues s’accordent à dire que plusieurs intelligences existent. Cependant, l’intelligence scolaire reste la plus valorisée dans nos sociétés, considérée comme gage de réussite future et d’avenir prometteur. Ainsi dans nos représentations, l'obtention du diplôme reste indispensable pour avoir un métier et s’insérer socialement.
Cette course aux diplômes crée une grande compétition dans le monde scolaire. Si tous les jeunes et les familles sont engagés dans cette compétition scolaire, tous ne sont pas égaux et n'ont pas les mêmes chances et ressources.

Avec les cours supplémentaires, c'est toute la question de la fonction de remédiation de l’école qui s'externalise en dehors de celle-ci. Au lieu de se tourner vers des dispositifs de soutien interne à l'école, car non existants pour la plupart ou ne correspondant pas à leurs attentes, les parents se tournent tant bien que mal vers cette aide extérieure, qui a un coût financier conséquent et qui ne semble pas toujours efficace….. et pour cause ! Nous retrouvons souvent, les mêmes élèves année sur année, dans les bancs des cours supplémentaires.

Blessure narcissique, l’échec scolaire d’un enfant est souvent vécu comme un échec parental. Les parents se voient ainsi défaillant au cœur même de leur fonction d’éducateurs. Par faute de temps, de moyens et devant des classes bondées d’élèves, les professeurs ainsi que le système scolaire dans lequel ils s’y insèrent, présentent un programme standard, ne prenant pas en considération les particularités de tout un chacun. Ce même programme, établi en niveau, est repris en cours supplémentaires. Une sorte d’école après l’école se met en place, mettant de nouveau l’élève en situation d’échec.

La métaphore que je partage avec les parents quant au sujet des cours supplémentaires, est d’un côté l’image d’un train déjà en marche et qui représenterait l’école, et de l’autre côté, l’image de trois types d’élèves : ceux qui sont installés confortablement dans le wagon du système éducatif, ceux qui lui courent après et le rattrapent (les cours supplémentaires s’arrêtant alors) ou s’essoufflent et ceux, qui sont toujours à quai. Les cours ou soutien scolaires s’adressent donc à ces deux derniers types d’élèves.


Comment donc aider votre enfant à mieux appréhender le système éducatif ou lors de l’apparition d’une difficulté scolaire ?

1. Moins d’écrans et davantage d’activités sportives
- Ne limitez pas ses activités extrascolaires si elles participent à son épanouissement ; les activités sportives améliorent la qualité du sommeil et favorisent l’attention en classe.
- Assurez-vous que votre enfant ne passe pas trop de temps devant la télé ou les jeux vidéo (une heure par jour maximum). Faites-le relire avant de dormir la leçon qu’il vient ‘apprendre. Un temps de sommeil suffisant est essentiel pour que son cerveau apprenne et retienne correctement les informations.

2. Planifiez :
- Etablissez un programme hebdomadaire reprenant avec précision les temps d’école, de devoirs, de loisirs et de sommeil afin de favoriser l’organisation du travail scolaire.
- L’emploi du temps réalisé avec lui bien évidement, sera affiché dans sa chambre et une couleur différente illustrera les différentes plages.

3. Définissez les objectifs :
- Laissez votre enfant travailler seul les matières qu’il aime. Pour les autres, soyez présents et établissez des objectifs réalisables en terme de notes avec, pourquoi pas, une récompense pour le féliciter de l’effort (une sortie au cinéma avec vous, une activité qui l’intéresse, etc.)
- Ne mettez pas trop la pression sur les notes en évitant de le punir en cas de mauvaises notes et en privilégiant une discussion et une auto-évaluation sur ce « qui n’a pas marché ». Ces notes sont en général vécues comme une punition.

4. Le maitre mot : « Apprendre à apprendre »
- Beaucoup d’élèves réussissent les exercices avec vous ou en cours de soutien mais les ratent lors de l’Examen ce qui alimente l’incompréhension des parents. C’est le cas d’enfants qui n’arrivent pas à généraliser leurs apprentissages dans différents contextes, les liens avec le contenu n’ayant pas été créés en amont.
- Ecouter l’enfant et l’inviter à réfléchir sur ses difficultés afin d’en faire un acteur actif et non pas passif dans ce projet de remédiation.
- Développer une méthodologie par essais-erreur jusqu’à trouver celle qu’il s’appropriera naturellement.

5. Si toujours pas d’amélioration : Faites un bilan de ses forces et faiblesses.
- « Quand on veut on peut ! » Beaucoup de parents reçus en consultation, estiment que les difficultés scolaires de leur enfant relèvent plus de la mauvaise foi, de la fainéantise et des caprices, que des capacités et ressources propres à l’enfant.
Je dirai que le proverbe n’est pas complet, quand on veut, on peut, tant que l’on a repéré les modes de raisonnement de l’enfant et ses capacités cognitives, pour pouvoir ainsi aiguiller notre démarche.
Un enfant dont la mémoire de travail est chutée ou se sature rapidement, ne pourra malheureusement pas retenir aisément les apprentissages, ce qui le mettra en échec : c’est le cas d’enfants qui s’épuisent et s’essoufflent sur le plan scolaire, présentent une fatigabilité chronique, boivent beaucoup d’eau et/ou ont besoin de grignoter entre les repas même pendant le cours ou les devoirs.

- Avoir une idée claire sur les capacités cognitive de l’enfant en répondant à la question qui hante tout parent et professeur : « Est-ce que l’enfant ne peut pas ou ne veut pas travailler ? ». Le bilan cognitif des forces et faiblesses et le bilan scolaire, permettent d’avoir une visibilité plus large et plus précise quant aux difficultés de l’enfant et de concevoir l’idée d’un accompagnement en cours supplémentaires si nécessaire, qui à ce titre, sont mieux adaptés aux particularités de votre enfant.

Dernière modification le vendredi, 14 mars 2014 15:20
Kamélia ZAKARIA ASSAD

Psychologue clinicienne pour enfants, adolescents et adultes
Spécialisée dans le diagnostic et prise en charge des troubles des apprentissages.

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

banner

EN CONTENU

  • 1
  • 2
  • 3

Attention ! Le sable des plages contient…

19-08-2016 Hits:1706 Maladies Redaction - avatar Redaction

Attention ! Le sable des plages contient des bactéries dangereuses

Les mers et les rivières peuvent être saturées par des ...

Lire la suite

Faites attention ! Les calmants et les …

19-08-2016 Hits:1853 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Faites attention !  Les calmants et les antidépresseurs peuvent vous rendre obèses

Les repas gras, les sucreries et le manque d'exercice r...

Lire la suite

Le manque de sommeil affaiblit votre mém…

19-08-2016 Hits:2938 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Le manque de sommeil affaiblit votre mémoire

Beaucoup de gens souffrent d'un nombre limité d'heures ...

Lire la suite

L’environnement inapproprié de votre tra…

16-08-2016 Hits:1467 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

L’environnement inapproprié de votre travail menace votre vision et votre cou !

La commission allemande pour la sécurité et la santé au...

Lire la suite

Les causes d’un échec d’une perte de poi…

15-08-2016 Hits:3173 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Les causes d’un échec d’une perte de poids

Plan alimentaire inadéquat Lorsqu’un régime est trop p...

Lire la suite

Comment rattraper les excès alimentaires…

04-08-2016 Hits:2064 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Comment rattraper les excès alimentaires avec une journée Détox ?

Si vos repas d’une journée ont été trop gras, et/ou tro...

Lire la suite

7 aliments riches en glucides mais bons …

30-06-2016 Hits:1964 Nutrition Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

7 aliments riches en glucides mais bons pour la santé

Les glucides ont été injustement reprochés pour avoir c...

Lire la suite

Place du lait chez les 0-3 ans

07-12-2015 Hits:2273 Nutrition Dr  SARA KHALIL  - avatar Dr SARA KHALIL

Place du lait chez les 0-3 ans

Comment conseiller les mères sur la consommation de lai...

Lire la suite

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de …

07-12-2015 Hits:3674 Maladies Loubna FOUZAR - avatar Loubna FOUZAR

Voilà ce qui arrive quand vous buvez de l'eau juste après votre réveil

Boire de l'eau la première chose le matin est une routi...

Lire la suite

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagis…

07-12-2015 Hits:2774 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

Bienfaits immédiats à l’arrêt du tabagisme !

Savez-vous comment réagit le corps humain d’un fumeur à...

Lire la suite

« It’s not toolate » à l’occasion de la …

23-11-2015 Hits:2452 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

« It’s not toolate » à l’occasion de la journée mondiale contre  la BPCO

La bronchopneumopathie obstructive chronique(la BPCO), ...

Lire la suite

Bronchopneumopathie chronique obstructi…

17-11-2015 Hits:2830 Maladies Dr. Oualil Houda - avatar Dr. Oualil Houda

 Bronchopneumopathie chronique obstructive :   maladie méconnue et sous diagnostiquée

La BPCO est une maladie respiratoire caractérisée par u...

Lire la suite

les plus populaires

LES BLOGS DE SANTE 24

  • Pourquoi les hommes trompent-ils leur fe

    Ecrit par Bernard Corbel

    +
  • La Promotion en Entreprise

    Ecrit par Chouaib Mohamed

    +
  • Manger moins salé, pour sa santé

    Ecrit par Dr Karim OUALI

    +